[Covid-19] Numéro vert "urgence sociale"

0800 35 243 De 8h à 20 h en semaine et de 10h à 18h le WE

Numéro vert pour répondre aux questions d’urgence sociale



 

Le confinement exigé pour lutter contre la propagation du covid-19 a des conséquences sérieuses –  pour les services sociaux et pour les personnes en situation de précarité –  dont vous êtes témoins maintenant depuis une dizaine de jours. Les services se réorganisent comme ils le peuvent afin de continuer à mettre en œuvre leur mission sociale de lutte contre les inégalités, aujourd’hui plus aigües encore.

Afin de poursuivre dans ce sens, un numéro vert a été mis à disposition des Bruxellois qui rencontrent des difficultés sociales urgentes, à l’initiative du ministre Alain Maron et avec l’aide des administrations de la Cocof, de la Cocom et d’Iriscare. Ce numéro a pour objectif d’orienter chaque demande vers un opérateur capable de la prendre en charge. Sa mise en place et sa gestion sont coordonnées par la FdSS ; les permanences téléphoniques seront quant à elles assurées par des travailleurs sociaux.

 

Ce numéro permet d’offrir une écoute professionnelle élargie et des réponses à des situations de détresse sociale dont on ne connaît pas encore l’ampleur ni toutes les expressions.



Missions et tâches du numéro vert

 

Ce dispositif permet de :

-         Offrir une réponse aux demandes d’urgences sociales ;

-         Réaliser une veille quant aux impacts sociaux de la crise en tenant à jour les difficultés sociales rencontrées par les bruxellois en période de confinement ;

-         De faire remonter des interpellations et des recommandations spécifiques vers les autorités régionales.

 

Le call center est assuré par des travailleurs des centres d’aide aux personnes et des centres d’action sociale globale, potentiellement complétés de travailleurs d’autres secteurs de l’ambulatoire. L’idée est de mettre du temps de travail des professionnels à disposition afin d’assurer ces permanences téléphoniques.

Les réponses aux demandes reçues par téléphone sont de 3 types :

-          La réponse est donnée directement si ça rentre dans le champ de compétence du répondant ;

-          La personne est orientée vers un service professionnel compétent pour une prise en charge ;

-          La personne est orientée vers une initiative de solidarité (citoyenne ou locale) en mesure d’offrir une réponse pertinente et/ou dans le cas où la demande ne nécessite pas un suivi professionnel.

 

Pour répondre aux demandes téléphoniques, les travailleurs s’appuie sur :

-          Une base de données reprenant les informations maintenues à jour à propos de l’état de fonctionnement des services en RBC (avec le soutien des administrations et des autres fédérations) ;

-          Une base de données (en cours de construction) reprenant les informations concernant les initiatives de solidarité existantes ou qui se mettent en place ;

-          Des supports quant aux protocoles de réponses afin d’être le plus efficace possible. Ceux-ci sont encore à construire et se peaufineront au fur et à mesure de la mise en place du dispositif ;

-          Des séances de débriefing des permanences qui seront mises en place afin de soutenir les travailleurs et d’alimenter les missions de veille et d’interpellation des autorités également liées au dispositif.

« Retour
Date de publication
01-04-2020
Conditions générales | RSS | Liens utiles