Prime d'encouragement: avis de la Fédération des CPAS



Un protocole d’accord concernant l’octroi d’une prime d’encouragement a été proposé en Comité C le 2 décembre. La Fédération salue le principe de la mesure qui est une reconnaissance bienvenue par rapport aux efforts fournis par les travailleurs concernés et à ce qui est prévu pour le personnel hospitalier.

Elle regrette toutefois que ce texte n’ait pas fait l’objet d’un véritable de temps concertation sur le fonds. Cette mesure est très technique et a des conséquences importantes en termes d’équité et de reconnaissance du personnel. En particulier, le texte pose problème en termes d’équité:
-en excluant du champ d’application les étudiants, les personnes en article 60, le personnel complémentaire ainsi que le personnel engagé pour la deuxième vague après le 30 septembre 2020;
-en prévoyant un taux de cotisations patronales de 30 % contre 34,67 % dans l’ensemble du financement des maisons de repos.

La Fédération demande dès lors, par un courrier qu’elle a adressé le 8 décembre au Président du Collège réuni de la Commission communautaire commune, M. Rudi Vervoort :
- de prendre en compte avec financement régional l’ensemble du personnel actif durant les deux vagues du Covid ;
- de définir la période de référence du 1er mars au 31 décembre afin de couvrir au mieux les engagements et la disponibilité du personnel liés aux deux vagues ;
- de rester sur un taux de cotisations patronales de 34,67 % et ce comme dans l’ensemble des règles de financement des maisons de repos

Plus d'info

« Retour

Auteur

Jean-Marc ROMBEAUX
Date de publication
10-12-2020
Conditions générales | RSS | Liens utiles